Visiter Johannesburg

Visiter Johannesburg, Johannesbourg, Joburg, Jozi ou encore J’burg revient à visiter la ville la plus peuplée d’Afrique du Sud.

L’histoire et le développement de Johannesburg sont intrinsèquement lié à la découverte de l’or. Nous avons d’ailleurs profité du Gold Reed City pour notre dernier jours en Afrique du Sud. Un parc d’attraction créé autour de la ruée vers l’or.

Très marquée par l’Apartheid Johannesburg reste aujourd’hui l’une des villes les moins sures du monde.  Nous n’avons cependant jamais été dans une situation d’insécurité. Il faut noter tout de même que, dans les quartiers « huppés », les maisons sont protégées par des clôtures. Ces clôtures sont elles mêmes recouvertes de barbelés et électrifiées. Ce qui n’est clairement pas rassurant.
Etant de grands amateurs de grandes villes, nous avons tout de même décidé d’y rester quelques jours pour visiter Johannesburg. Notre but était de mieux ressentir son agitation et pouvoir la visiter comme il faut.

Se déplacer dans Johannesburg

Nos billets d’avions étant des Paris <=> Johannesburg, nous n’avons jamais pris les transports en commun. En effet, nous avons loué une voiture le jour de notre arrivée et l’avons rendu juste avant de remonter dans l’avion.
A noter, en Afrique du sud, ils roulent à gauche ! Nous n’avons eu aucun problème à nous acclimater. Nous avions cependant joué la sécurité et demandé une voiture automatique. Cela demande tout de même une certaine vigilance (au moins au début) et surtout dans les villes.

Visiter Johannesburg

Nous avons eu l’occasion de visiter pas mal de choses dans cette ville ! Même si elle n’est pas la préférée des touristes, Johannesburg à quand même de quoi surprendre les plus téméraires !

Explorer une ancienne mine d’or – Gold Reef City

Le Gold Reef City est un parc d’attraction sud africain, situé à Johannesburg. Nous avons eu l’occasion d’y passer notre dernière journée en Afrique du Sud. Nicolas étant un féru de Picsou et de sous, il était impensable pour lui de quitter l’Afrique du Sud sans avoir visité une mine d’or. Et oui, aussi surprenant que cela puisse paraitre, le Gold Reef City (qui a un air de Disneyland) a été construit sur la dernière mine d’or exploitée à Johannesburg. Sa visite est d’ailleurs l’une des attraction.

Pour la visite, il faut choisir une heure, pour éviter qu’il y ait trop de monde. Nous avons eu beaucoup de chance, un jour de semaine, le parc était vide. Nous avons donc pu enchainer les attractions rapidement.

Au début de la visite, le personnel vous équipe. Au vu des profondeurs où on descend, on est content d’être équipé et notamment d’une lampe frontale. Nous montons dans l’ascenseur et c’est parti pour aller visiter les sous sols de la mine.

La visite est intéressante et c’est surtout impressionnant d’être aussi bas sous terre. Evidemment, il fait frais, un petit gilet n’est pas de trop. On nous raconte l’histoire de la mine et les raisons de sa mise à l’arrêt. Mais aussi les différence entre les salaires des blancs et des noirs… Bref, c’est vraiment passionnant.

Visiter Johannesburg en bus touristique

Ayant trop entendu en préparant le voyage que Johannesburg était une ville dangereuse et qu’il fallait vraiment se méfier. J’étais un peu terrorisée à l’idée de me balader en ville sans guide ou sans structure.

Par conséquent, pour nous rassurer et être entourés de touristes. Nous avons opté (pour la première fois lors d’un voyage) pour les bus touristiques (les bus rouge) Sightseeing. Nous avons pris le package comprenant tous les stops + une visite de Soweto en mini-van.

En centre ville, nous nous sommes assez peu arrêté… Quand la peur nous tient c’est compliqué. Nous avons cependant fait un stop au niveau du Carlton Center pour avoir une vue panoramique sur la ville.
La tour n’est pas super haute, mais bien au centre de la ville. Du coup ça donne tout de même un bon aperçu de tout ce qu’il y a autour.

Nous nous sommes ensuite laissé trainer par le bus et ses explications dans tous les autres quartiersPlus ou moins beaux et plus ou moins favorisés. Ils nous ont mené jusqu’au Musée de l’Apartheid, puis au Gold Reef City. C’est ici que nous avons migré dans le mini-van, à la conquête de Soweto.

Je conseille à tous de tester ces bus rouges. En effet, Johannesburg est une très grande ville qui n’est pas simple de visiter. Pour profiter de la ville en toute quiétude et tranquillité, je trouve que c’est une vrai bonne alternative.

Balade dans Soweto

Le tour de Soweto commence au Gold Reef City. Nous montons dans le mini-van avec d’autres touristes étrangers. Tout le tour s’effectue en anglais car pour le coup il n’y a pas d’audio-phone mais un guide, local, qui nous dit avoir grandit et vivre à Soweto. Il nous parle d’ailleurs rapidement des différentes ethnies qui vivent dans le quartier. Leurs noms m’échappe, mais leur langage était très originales à coup de claquements de langue.

Avant d’arriver dans Soweto, nous passons devant le fameux stade qui a accueilli la coupe du monde de football de 2012. On repense tous à Shakira, à son Waka Waka et au Vuvuzela. C’est une grande fierté pour les sud-africains !

A l’arrivée dans Soweto, on nous raconte qu’il y a différents quartiers. Des bidonvilles, comme on peut se les imaginer : sales, sans eau courante ni électricité. Mais aussi des quartiers plus cosy, plus « standard » avec des maisons et ici aussi une sécurité grandissante autour (les fils de barbelés électrifiés font leur grand retour !). Le guide nous raconte quelques anecdotes puis nous nous retrouvons assez rapidement devant l’ancienne maison de Nelson Mandela. Elle est maintenant un musée et surtout une attraction touristique.

Quartier libre pendant 40 minutes, durant lesquels nous avons l’occasion d’arpenter le marché touristique présent au pied du musée. Entre petites babiole et arrêt pour se faire prendre en photo a côté de personnes portant les costumes traditionnels sud africains… on en oublierai presque qu’on se trouve dans le plus grand bidonville de Johannesburg.

In fine, la balade dans Soweto valait le détour. On se sent néanmoins un peu trop dans un piège attrape touriste… qui manque un peu d’authenticité, surtout à la fin. Mais je conseille tout de même d’y faire un tour car le guide nous a appris pas mal de choses.

Le musée de l’Apartheid

Sur le trajet des bus touristiques se trouvent pas mal d’attractions touristiques et de musées (évidemment…). Nous avons donc fait un stop au musée de l’apartheid qu’il était important pour nous de visiter.

Le musée de l’apartheid commence avec un parcours un peu inclusif. Nous étions deux et avons été séparé en deux chemins. Celui des blancs et celui des noirs. Ca fait tout de suite rentrer dans l’ambiance… A la suite de ca, on nous présente des cartes d’identité de blancs, de noirs, d’étrangers… pas tous logés à la même enseigne.

On ne savait pas vraiment à quoi s’attendre et cette expérience reste marqué dans nos esprits. On a beau nous raconter cette période en histoire, dire qu’on a compris… Je pense qu’on ne peut pas vraiment la comprendre avec nos esprits actuels. Il est impensable pour nous que le traitement des personnes soit si différents juste à cause d’une histoire de couleur de peau… Mais tout la bas nous explique et nous prouve que c’était le cas et c’est terrible.

Le musée est vraiment bien fait et nous aide à prendre conscience de ce qu’il pouvait se passer dans ce pays il y a 30 ans. Je vous conseille vraiment de vous y arrêter. Ca remet les idées en place, et ca fait du bien de redescendre un peu sur terre.

Visiter Johannesburg, une bonne idée ?

Pour toutes les activités que je vient d’évoquer et toutes les autres que nous pouvons y trouver, je vous conseille de passer quelques jours à Johannesburg.
Elle n’est certes pas des plus simple à visiter pour des touristes qui peuvent être effrayés par sa réputation. Mais elle nous apprend beaucoup sur l’histoire de ce pays, sa culture, l’Apartheid, la fin de l’apartheid et la manière dont tout le pays vit ensemble maintenant, après toutes ces années.

Très concrètement, l’Apartheid n’est plus de rigueur depuis bientôt une trentaine d’année, mais dans les rues et les quartiers il semble finalement encore bien présent.
Je n’ai pas ressenti un véritable melting pot mais plutôt différents quartiers avec d’un côté des blancs, de l’autre côté des noirs, mais finalement très peu de mélanges.

Où loger dans Johannesburg ?

Il a été super difficile pour nous de savoir où loger pour visiter au mieux Johannesburg. Plus que le choix des hôtels, le plus dur ce fut le choix des quartiers.

Quand on arrive dans cette grande mégalopole, sans rien y connaitre, qu’on sait qu’elle peut être potentiellement « dangereuse », on cherche tout de même le quartier le plus sécuritaire possible.
Les avis entre blogs, routards, et autres sources d’informations divergent. On a eu du mal à sélectionner un quartier ou nous poser.

Nous avons opté pour le quartier de Sandton, dans le nord de Joburg. Quartier huppé, dans lequel toutes les habitations sont protégées par des barbelés électrifiés et des compagnies de sécurité privées. Par conséquent, c’est un quartier plutôt sécurisé avec des grands centres commerciaux ou on se sent en sécurité avant que la nuit tombe.

Image : PZFUN – Wikipédia

Les hôtels que nous avons testés à Johannesburg

Comme d’habitude, nous avons réservé tous les hôtels du voyage via Booking.com

Faircity Falstaff Hôtel

Hotel 4 étoiles situé dans le quartier de Sandton : Un super hôtel !
Nous y avons passé nos deux premières nuits en Afrique du Sud et tout y était top.

Les chambres sont un peu vieillottes mais très confortables et donnent sur le patio avec la belle piscine. C’est vraiment un cadre très agréable et enchanteur. On a l’impression d’être dans une sorte de bulle de confort.
Nous y avons séjourné au mois de Mai et la température extérieure, bien qu’agréable ne nous a pas permis de profiter de la piscine. Cependant, la regarder était en soit, déjà un plaisir.

Le service y est top. Pour tous nos déplacement vers les centres commerciaux à proximité ils ont mis à disposition un van. Service nous assurant une sécurité presque infaillible. Ils nous déposaient au centre commercial et venait nous récupérer à l’heure indiquée.

Le restaurant est pas mal, les petits déjeuners corrects… Le rapport qualité/prix était plus que convenable.
Pour 2 nuits à 2, petits déjeuners inclus, nous avons payé environ 120€.

Claires of Sandton Luxury Guest House

Pour nos derniers jours en Afrique du Sud, nous avons posé nos valides au Claires of Sandton Luxury Guest House. Toujours situé dans le quartier huppé de Sandton.

L’hôtel est agréable mais rien à voir avec le Faircity Falstaff. C’est une Guest House de luxe, avec une piscine sympa. Des chambres petites mais confortables mais le service n’est pas le même alors que le tarif était similaire.

Nous avons payé 67€ pour une nuit.

Règles de sécurité à respecter pour visiter Johannesburg

Dur dur de savoir ou s’arrête la sécurité et où commence la psychose dans cette ville si décriée.
Voici les règles de sécurité que nous avons appliqué durant notre séjour et que je vous conseille d’appliquer également pour pouvoir profiter de votre séjour sans être terrorisé.

  • Evitez de vous déplacer la nuit (nous ne l’avons pas fait)
  • En voiture, gardez vos fenêtres fermées et ne laissez rien de valeur apparent
  • Soyez vigilant, ouvrez l’oeil mais profitez quand même
  • Ecoutez votre instinct, il est souvent bien meilleur que le reste pour déceler un danger potentiel
  • Lorsque vous vous baladez, n’ayez rien de valeur sur vous (inutile d’attirer les convoitises)

Conclusion

Vous lirez de tout et n’importe quoi sur les blogs / récits de voyages en Afrique du Sud et notamment sur Johannesburg. J’étais d’un côté terrorisée à l’idée de visiter cette ville considérée comme l’une des plus dangereuse du monde et d’un autre côté très intriguée par cette grande mégalopole africaine dont je ne connais rien.

Tout ce que j’avais pu lire avant m’a chamboulé l’esprit et si c’était à refaire je le ferais différemment… Je suis arrivée paralysée par la peur mais intriguée et finalement la peur m’a un peu pétrifiée durant tout le voyage et surtout durant la visite de Joburg et c’est dommage.

En respectant les quelques règles de sécurité que je cite au dessus, en étant attentif et vigilant, il n’y a pas de raison qu’il se passe quoi que ce soit et que vous vous retrouviez dans une situation désagréable ou dangereuse. Alors, prenez une respiration d’air frais, levez la tête, ouvrez les yeux et admirez ce beau pays, et cette ville qui à tant à offrir et qui mérite d’être découverte.

Ces autres articles sur l’Afrique du Sud pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%%footer%%