Tokyo

Tokyo, agglomération de 43M d’habitants, est la plus grande ville du monde. Pour un citadin, on se sent comme un poisson dans l’eau.

Survol de Tokyo de nuit

La ville, comme beaucoup de villes asiatiques, est démesurément grande. N’espérez pas loger dans le centre et tout faire à pied. Vous passerez une bonne partie de vos journées dans les transports mais il faut l’accepter pour ressentir la capitale nipponne.

Notre arrivée à Tokyo :
Nous sommes arrivés sur place vers 05h00 du matin après un vol de Shanghai décollant à 1h du matin. Fausse bonne idée, certes vous voyagez la nuit (économie de temps et d’une nuit d’hôtel) mais la journée du Lundi est très difficile. Nous avons dormi 2h à l’aéroport puis 2h de plus en milieu d’après-midi à l’auberge. Nous logions près de la gare d’Asakusa (Nomad Hostel). Facile d’accès, auberge à 18€ la nuit, on n’est pas trop mal.

Tant bien que mal nous retrouvons un couple d’amis déjà sur place pour un peu de tourisme (Namakise Shopping street puis Akihabara). On entend beaucoup parler Français, effet Rugby World Cup ? Pas forcément la destination devient de plus en plus populaire dans l’hexagone. La rue avec le temple est sympa (food, souvenirs, petites cahutes japs…) mais beaucoup trop de monde pour l’état de fatigue dans lequel on était.

Métro : Pour tous nos déplacements nous avons utilisé le métro. Il est grand, efficace et bien pensé. Pensez à acheter une carte de métro (Suica Card ou Pasmo Card) que vous pourrez utiliser également dans les autres villes durant votre voyage.
Eh oui, le JR Pass fonctionne pour les TGV, RER/TER locaux mais pas pour les réseaux de métros !
A l’aéroport, prenez le guide de Tokyo violet qui est en Français. Il recense les attractions et les plans de métro.

Conseil : D’une manière générale, vous pouvez rester parfois 10 minutes dans le même souterrain à chercher une sortie. Donc avant de se ruer vers la première, regardez ce que vous conseille Google Maps depuis votre auberge. Il vous dira dans quel wagon se mettre et quelle sortie prendre ! Vous gagnez un temps précieux.

Je ne recommande pas d’hôtel en particulier car cela dépend de vos envies, votre budget, l’endroit où vous voulez être et les disponibilités ! A notre retour, nous avons pris un hôtel proche de Tokyo station et de 3 autres lignes de métro donc géographiquement central. Je recommende ce choix pour un premier voyage. Si vous voulez plus de vie nocturne, préférez Shibuya, Roppongi ou Shinjuku. Sinon les taxis restent abordables (prix Parisiens).

Plan cliquable du métro de Tokyo

Les différents quartiers de Tokyo

Akihabara :
Akihabara est un quartier commerçant animé connu pour ses boutiques d’électroniques avec des grands magasins sur plusieurs étages qui vendent toute sorte de jeux, figurines, cartes et de nombreuses salles d’arcade. Il y a aussi des boutiques axées sexe, ça vaut le détour pour voir un peu leur rapport à ça dans le pays… Parfait pour passer un bon moment entre amis. On essaye des jeux en réalité virtuelle, des courses de Mario Kart…

Le dernier après-midi, nous avons joué avec les machines à pinces. Nous n’y croyions pas lorsque notre voisin arrive a récupérer une grosse peluche… Son gain nous a incité à dépenser notre argent dans ces divertissements (je repart avec 4 figurines Mario, un vrai trophée!)

Ueno :
Uneo est un quartier populaire de Tokyo qui est aussi l’un des plus grands de la capitale. L’attraction phare de ce quartier est son parc que nous avons visité sous la pluie (à préférer par beau temps).

Shinjuku :
Mêlant gratte-ciels et grands magasins, Shinjuku est un quartier vivant où il fait bon sortir. Nous avons participé à un Free Walking Tour très enrichissant sur le quartier avant d’en profiter le soir venu. Nous avions réservé le Free Walking Tour la veille pour nous assurer d’avoir 3 places, il en existe de nombreux dans Tokyo cependant, nous avons choisi celui-ci car il combinait nos 3 envies : culture, découverte et vie nocturne. J’y apprends notamment que Shinjuku, avec ses 11 lignes de métros et sa gare est la gare la plus empruntée quotidiennement au monde.
Nous avons donné un tip de 3 x 1 000 ¥ au guide, vous en avez pour votre argent ! Nous étions tout de même surpris de voir débarquer 20 personnes un mardi soir pour en apprendre sur la vie nocturne de Shinjuku. Pour réserver c’est par ici. Tout est indiqué à l’office du tourisme de Shinjuku. Peu de temps avant nous avons pu aller voir l’observatoire du gouvernement métropolitain qui offre une vue sur Tokyo et c’est gratuit (voir dans le guide violet). Suivez les pancartes depuis le métro.

Shibuya :
Quartier vivant de Tokyo célèbre pour son croisement en diagonale, nous l’avons découvert grâce au karaoké. « Encore une fête ? Non karaoké c’est bon c’est à faire c’est local ». On trouve donc ce deal à 2 500 ¥ 2h de Karaoke + ALL YOU CAN DRINK !
On finit dans un restaurant 100% japonais avec la bière à 2€ et les 30 Gioza à 5€. Bon plan.

Shibuya Crossing

Odaïba :
L’Ile artificielle de Tokyo. Prévoir presque une journée sur place pour en profiter pleinement.
Prendre la ligne Yurikamome pour y aller et profiter de la vue tout le long du trajet.
Sur l’île se trouve le Musée National des Sciences Emergentes et de l’Innovation (Miraikan). Il y a une plage (Seaside park), des centres commerçiaux (Venus Fort, AquaCity..), une statue de la liberté portant les dates 04/07/1776 et 14/07/1789 et d’autres attractions recensées notamment dans le guide violet. En été, un événement United States of Odaiba s’y déroule.
Nous y avons essayé les fameux Onsen (Oedo Onsen Monogatari), bains d’eau chaude japonaise ou la propreté et la nudité sont de mises. Vous payez 25€ pour avoir accès à un complexe ou vous pouvez manger, boire, et profiter des bains (habillés en kimono pour la partie commune/mixte, nu pour les bains, non mixte).
J’ai trouvé ça intéressant mais l’eau est très chaude et voir des hommes nus partout bof, je préfère le spa d’un hôtel 5*. A faire si vous voulez vous intégrez dans la culture.

Onsen

Chiyoda / Suidobashi : C’est dans ce quartier que vous retrouvez le parc d’attraction Tokyo Dome City et le Thunder Dolphin, montagne russe à l’intérieur de Tokyo.
Je vous invite à aller voir une vidéo sur Youtube pour la vue d’en haut et la ballade dans les grattes ciels. Comptez 1 200 ¥/personne. Attention, la première descente est rude.

Nakano :
Réveillés par ce séisme, nous passons l’après-midi à Nakano, quartier populaire des mangas et autres personnages japonais. Un petit Akihabara, plus excentré mais moins cher à faire pour les intéressés et éventuellement pour quelques souvenirs.

Roppongi :
Quartier des bars, nous y avions réservé un pub crawl (tournée des bars) depuis Paris via l’application GetYourGuide mais il sera un peu moins bien que celui d’Osaka. On se retrouve à 50 personnes à boire des shots et aller de bar dansant en bar dansant pour finir dans une boite remarquablement nulle (on a quand même rencontrés des Français, c’était sympa).
Nous avons également passé notre dernière soirée dans ce quartier avec les espagnoles rencontrées à Kyoto. L’une d’elle vit ici donc connait la ville. Super restaurant seefood puis karaoke, pour terminer dans un bar latino. A Tokyo il y a tout ce que vous voulez !

Ce qu’on a mangé :
Après une tournée des bars, nous avons besoin de Western Food le lendemain donc Wendy’s oblige. Ce fast food propose des frites burgers type McDo Burger King, en un peu mieux. C’est bon, mais ça reste un fast food.

Bonne surprise juste à la sortie une dégustation de thé est offerte pour 100Y avec un gâteau (0.8€…). On s’installe et un japonais vient tout nous expliquer sur le thé et comment ils le servent. Encore une fois, gentil, n’attend rien en retour, content de nous servir et de discuter avec nous. Je lui réponds qu’il peut être fier de son pays et de ses compatriotes.

Le Tsukemen :
Vous DEVEZ manger un Tsukemen au Japon. C’est un ramen, en mieux. Resto typique jap avec la musique cliché, le cuistot devant vous, et l’appareil 100% en japonais pour commander son plat.
Le Family Mart : Brochettes, onigiris (triangle de riz avec une algue), bento, nouilles et autres sushis maki, le Family Mart est votre ami a toute heure du jour et de la nuit.

Nicolas

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.