Nadi

Nadi 

Sur lîle principale de Viti Levu, Nadi est la 3ème plus grande ville, et recensait en 2007 environs 40 000 habitants.

D’après nos observations la ville est grossièrement composée de trois parties (sans compter la zone de l’aéroport).

La première partie qui est celle du port d’où partent toutes les « croisières » vers les autres villes, et où se trouvent les plus gros resorts de l’ile (Sheraton, Hilton, Radisson etc …). Pas grand chose à y faire, mis à part flâner dans le centre commercial ou aller prendre son bateau pour partir en croisière.

La deuxième partie est celle de « l’ancienne » Nadi, là où se trouve le temple « Sri Siva Subramaniya » (temple indien détaillé dans l’article à voir/faire à Nadi).

La troisième qui est sur Nadi Back Road est plus moderne, où l’on peut y trouver des restaurants occidentaux, dont notamment le restaurant japonais Teppanyaki que nous avons essayé.

D’une manière générale la ville de Nadi ne possède aucune architecture à part entière. Ce n’est pas ce que l’on peut appeler une jolie ville loin de là. Il n’y a pas non plus grand chose à y faire … sauf pour sortir un peu de son resort et profiter des marchés pour acheter des produits de l’artisanat local.

Sri Siva Subramaniya

Le seul temple indien qui sort un peu du lot … Une architecture que je n’avais jamais vu ailleurs, pleine de couleurs.

L’entrée coûte 5 dollars fidjien et on vous donne de quoi vous couvrir les épaules et les jambes (pantalons pour femme pas autorisés). On en fait vite le tour mais au moins on vous donne un fascicule à l’entrée pour vous expliquer les différentes fresques présentes à l’intérieur du temple.

Quand on sort du resort (oui, quelques personnes tentent l’expérience d’aller se balader en ville et ailleurs!), la première chose qui saute aux yeux est la pauvreté de l’Ile.  J’ai voyagé dans différentes îles par le passé et celle-ci est de loin la plus pauvre dans laquelle j’ai pu mettre les pieds. Les habitations devant lesquelles je suis passées sont généralement faites de taule et de blocs de bétons et très souvent élevées sur pilotis. Elles n’ont que très rarement des fenêtres, et ne sont vraiment pas grandes. D’après ce que j’ai pu voir ce doit aussi être une question culturelle, car les gens sont dehors la plupart du temps et passent beaucoup de temps les uns chez les autres à jouer aux cartes, à discuter, à dîner…

Super Soso

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s