Nosy Be

L’Ile de Nosy Be est une des attractions touristiques principales de l’Ile de Madagascar. Au large de la grande Terre, elle est bercée par les marrées de l’Océan Indien et un climat plus que clément 10 mois / an (2 mois de saison des pluies janvier/février).

L’ile de Nosy Be est connu pour ses plantations d’Ylang Ylang (dont on extrait de l’huile essentielle utilisé aussi bien dans les parfums que pour l’usage de ses multiples verrues), ses plages magnifiques et quasiment désertes, le Mont Passot, la cascade sacrée et l’archipel qu’elle forme avec toutes les iles avoisinantes. C’est aussi un spot de plongée bien connu car il y a de riches fonds marins.

La population à Nosy Be n’est pas très dense. Elle est majoritairement concentrée entre Hell-Ville (la grande ville de l’ile), Ambatoulouk (le pôle touristique) et Dzamandzar. En dehors de ces 3 « villes », il n’y a quasiment que des villageois qui vivent dans des maisons de bois construits avec l’arbre voyageur (une sorte de palmier à qui ils ont donné ce nom car si on casse l’écorce on peut obtenir jusqu’à 2 litres d’eau potable), sans électricité ni eau courante.

L’ile est très fréquentée par les italiens (3 vol par semaine en provenance de Milan), c’est pourquoi dans les villages, les enfants vous courront derrière en criant CIAO ! Etonnant au début pour un ancien pays colonisé par les français! Les malgaches ont de nombreuses croyance et il faut rester vigilant quand aux Fady (interdits). Ceux-ci dépendent des endroits où on se trouve, des iles où on va et il faut être bien renseigné pour ne pas froisser les malgaches ! Par exemple, il y a de nombreux lacs infestés de crocodiles sur l’ile et pour l’un d’entre eux, un des Fady est d’y aller en pantalon… !

A savoir, les routes de Nosy Be sont assez amochées. Il y a peu de voitures dès qu’on sort des villes, cependant les routes sont pleines de trous et sans compter les pistes qui ne sont évidemment pas goudronnées. Il est donc impossible de rouler à plus de 60 km/h, sachant qu’il faut être extrêmement vigilant car tous les usagers partagent la route bitumée. Que ce soit les Zébus, les touktouk ou encore les enfants qui vont et rentrent de l’école. La circulation se fait au klaxon !

A Nosy Be, contrairement à Tana, cela grouille de touriste, surtout sur les plages d’Ambatoulouk. Vous ne risquez donc vraiment rien en vous baladant dans les rues (on est jamais à l’abri, mais il n’y a vraiment pas plus de risques qu’ailleurs). L’ile vit en grande partie du tourisme, les malgaches sont donc généralement très contents de vous voir !

En bref :

  • Jolies plages
  • Routes pleines de trous
  • Touristique
  • Plantation d’Ylang Ylang
  • Beau temps

Magique Manon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s